Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Surmonter une rupture… amicale

En japonais, “amitié” se dit Kenzoku, un mot qui signifie aussi « famille ». C’est dire à quel point l’amitié peut être importante dans notre vie. Parfois, celle-ci est secouée par des disputes, des non-dits, des trahisons, et même des ruptures. Il est incontestable que l’amitié est l’un des piliers de notre bonheur. Pas étonnant alors, que l’on soit inconsolable si notre relation amicale, à laquelle nous tenions tant, prenne fin. 
La relation amicale est nourrie et dure que par l’envie et le plaisir que l’on a à se fréquenter, à échanger et à partager. Elle n’est le fruit d’aucune contrainte ni obligation. 
Créatrice d’intimité, elle est construite et alimentée par l’échange et le partage de confidences, de problèmes, de secrets, de conseils, de soutien, de souvenirs.
Que ce soit votre ami(e) depuis la tendre enfance ou un amitié nouvelle, la durée ne définit ni l’intensité ni la confiance qui régnait dans votre relation. 

Pour vous aider à surmonter cette rupture, nous vous livrons 3 conseils qui vous seront précieux. 

Admettre qu’on souffre et relativiser

Vous avez certainement mal et vous en avez le droit ! Vous venez de perdre une petite partie de vous, de votre histoire, la personne avec qui vous partagiez peut-être tout alors souffrir est normal. 
Comme beaucoup de personnes, suite à une perte amicale, c’est la colère qui s’exprime puis ensuite la tristesse. Certes, perdre un ami est une épreuve difficile mais pas insurmontable, alors on s’accorde quelques jours de déprime et on relativise! On essaye de faire son deuil, doucement, mais sûrement afin d’avancer et faire confiance de nouveau en l’amitié. 

Se poser les bonnes questions :

« Quelles sont les raisons de cet éloignement ?», « Nous étions souvent ensemble par envie ou par habitude ?», « Cette relation était-elle saine ? ». Posez-vous les questions qui pourront dans un premier temps vous aidez à mieux comprendre cette rupture, mais aussi, pourquoi pas, vous confortez dans le l’idée que vous n’étiez peut-être plus fait pour avancer ensemble. 

Retrouvez une vie sociale. 

L’idée n’est pas de remplacer votre ancien(ne) ami(e) par une autre personne, simplement, vous avez peut-être négligez (sans le vouloir) certaines personnes pour qui vous comptez. Ce n’est pas un crime, mais, confortable dans votre amitié, vous avez certainement oublié vos supers collègues qui vous demandent tous les samedis soir de les rejoindre au restaurant ou dans un bar sympa, votre voisine de palier qui vous propose souvent un thé, mais que vous déclinez sans cesse alors que vous l’adorez. Il est maintenant temps d’accepter ! Pensez à vous ! Rencontrez, fréquentez, faites confiance à d’autres personnes qui n’attendent qu’après vous dans leur vie. 

Ne retenez pas les moments conflictuels de votre relation amicale, souvenez-vous que vous étiez deux personnes qui ont fait un bout de chemin ensemble, que vous vous êtes certainement trouvé au moment où vous en aviez le plus besoin. Parfois les mots et les actes manquent et on se rend compte que, peut-être, finalement, vous ne parliez pas la même langue. Et peut-être est-ce cela qui vous a manqué pour durer. Malgré cela, l’amitié est tout de même quelque chose de précieux, n’y renoncez pas. 

« Les ruptures ont ça de bon qu’on redevient soi-même .” Geneviève Letartre

More to explorer

sourire fleur

La gratitude et la confiance en soi

Vous avez le pouvoir de changer votre quotidien, avec des choses simples ! Mais vous ne savez peut-être pas comment vous y

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[ap_instagram_grid_rotator]
0